Stella à présent

Moi et ma tite famille, tout simplement...

samedi 11 février 2006

Voilà.... C'est fini...

 

1087210818721

C'est chargée d'émotions que j'écris cette note.

Mon grand-père est parti aujourd'hui pour son dernier voyage.

Je ne peux me résoudre à écrire la phrase standard du style "il est mort" ou "il a rendu son dernier soupir".

De toute manière, avec tout ce qui concerne cette fameuse mort, ben on s'empêtre, on s'emmèle, n'est-ce pas?

Ne pas savoir réagir face à la tristesse et le chagrin, trouver des mots réconfortants sans avoir l'air tarte.

Je hais la mort.

Elle me fait peur.

Pour moi elle est synonyme de séparation.

Mon grand-père s'est endormi pour toujours presque deux semaines après son retour de l'hôpital où on lui avait diagnostiqué un cancer du pancréas en phase terminale.

Malgré toutes les métastases qui devaient le ronger terriblement, il est resté lucide jusqu'au bout. Ma grand-mère, l'amour de sa vie, ne l'a pas quitté un instant.

La nuit, elle s'étendait tout contre lui dans son lit médicalisé et dormait la tête sur sa poitrine, pour entendre son coeur, au cas où il s'arrêterait.

Son bel aviateur, comme elle a pu l'aimer!

Les cheveux coiffés en arrière, dans son bel uniforme, une moustache cachant un sourire désarmant, ce qui le rend solennel, droit et fier, élégant et svelte.
A ses côté un petit bout de jeune fille,toute menue et frêle, de magnifiques cheveux longs et épais, coiffés savamment dépassent à peine la poitrine de cet homme immense, un teint de porcelaine, une bouche en bouton de rose, une jolie robe surplombant des jambes fines mises en valeur par de petites chaussures délicates à talons; elle n'ose bouger, elle n'ose respirer, tellement elle est fière de poser avec lui, son amour.

Cette photographie, je l'ai observée des heures étant petite. Essayant de m'imprégner de cette histoire d'amour si belle et romantique que ma grand-mère ne s'est jamais lassée de me conter.

Je vais vous faire part d'un secret qu'il n'est pas donné à tout le monde de connaitre:
le prince charmant, c'est mon grand-père. Et sa princesse, c'est ma grand-mère.

Comme je suis fière d'être leur petite fille!

Le prince charmant s'en est allé aujourd'hui, emmenant avec lui la légende vivante des contes fées.
C'est mon grand-père et c'est l'homme le plus romantique qu'il m'ait été de connaître.

Il emmenait sa femme chez le coiffeur, restait avec elle le temps de sa mise en pli, la ramenait chez eux en voiture, séchait et otait lui-même ses bigoudis. Il lui offrait de belles toilettes, les choisissait lui-même et ne se trompait pas dans la taille. Prévenant et attentionné, il a regardé la femme de sa vie avec amour et adoration jusqu'au bout.

J'ai eu l'immense privilège de le voir une dernière fois avant son départ.
Son regard se remplissait avec tant d'amour chaque fois que ma grand-mère prenait la parole!
J'en ai encore des frissons.
J'ai tenu sa main si douce et me suis plongée dans son regard si beau.
Ma main vibre toujours de ce contact intense et spécial.
Son sourire merveilleux restera à jamais gravé dans mon coeur.

Deux êtres qui s'aiment toute une vie, ça existe.

C'est si important de le savoir et de le transmettre à nos enfants!
On rêve tous de tomber sur la bonne personne, celle avec laquelle on voudrait construire quelque chose qui ressemble au stéréotype d'un couple.

Mais on oublie toujours une chose: laisser la magie opérer.

Croire de toutes nos forces qu'il existe une âme soeur pour chacun d'entre nous.

Il ne faut pas la chercher.
Laisser la magie opérer...
Laisser la magie faire...

Et même si toutes les barrières du monde se dresse sur le sentier escarpé du chemin de vie de votre couple, même si le vent se lève, chuchotant et sifflant tout ce que les mauvaises langues laissent échapper comme venin, même si la pluie fouette vos coeurs fatigués, ne jamais oublier:

L'amour est plus fort que tout.

Mon grand-père est monté sur un grand voilier, une brise chaude s'est mise à souffler et a gonflé soudainement les grandes voiles.

La mer a ouvert un chemin dans l'écume et le bateau majestueux a glissé vers le soleil.

L'horizon lui a ouvert ses bras de lumière et l'a accueilli dans son sommeil, doucement, dans un dernier soupir, dans un dernier sourire...

Ma jolie grand-mère a du chagrin, mais elle sait.

Elle sait que lorsqu'un bateau passe l'horizon, il ne disparait pas, il existe encore,

Voguant de toute sa splendeur sur l'océan de l'éternité...

 

385_maldives

Je cloture ce blog avec cette note, car aucune autre n'en sera à la hauteur.

Merci de m'avoir suivie jusqu'ici, des fou-rires et des larmes qu'on a partagés.

J'ai pris un bateau moi aussi, et j'emmène avec moi la seule chose qui compte finalement à mes yeux: ma famille.

Bonne continuation et que le vent soufle dans nos voiles...

1845_martinique1

Posté par Tochetoche à 18:21 - Coups de coeurs - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire